Currently browsing category

Actu

Octave le poulpe victorieux !

Les étudiantes et étudiants du master Journalisme, culture et communication scientifiques sont très fiers de vous annoncer que L’Octopus a gagné le prix du meilleur journal papier, catégorie étudiant, au concours Kaléido’scoop, concours national de la presse jeune organisé par l’association Jets d’encre.
Le jury était notamment composé de journalistes des rédactions du Courrier international et de Mediapart. Voici le mot doux qu’il leur a adressé :
« Bravo à vous pour ce travail très complet, et surtout mis au service du lecteur. La démarche journalistique rend l’Octopus très attrayant, vous avez fait un impressionnant travail de recherche, d’enquête et de vulgarisation. Ce travail scientifique rend le journal accessible, complet et satisfait aussi bien les scientifiques que les non-initiés. La maquette attire l’œil et révèle un énorme travail. Les choix de typographie sont très attractifs. Le choix éditorial est clair et précis ! Bravo encore pour ce prix du meilleur journal papier étudiant. »
Toute l’équipe du master se réjouit et félicite chaleureusement les étudiantes et étudiants, qui ont obtenu ce beau résultat au prix d’un investissement quotidien, en supplément de leur programme d’étude très chargé. Bravo !

Radio Riposte : l’INA accueille les bandes originales d’une émission pirate historique

Il y a 40 ans, une émission pirate à laquelle participaient François Mitterrand et plusieurs figures du Parti socialiste était interrompue par la police au bout de quelques minutes.

Thierry Lefebvre a retrouvé les bandes originales de cette émission historique de Radio Riposte, et les a confiées à l’INA.

Pour en savoir plus :
– l’article paru dans Le Monde du 12 juillet 2019,
le communiqué de presse de l’INA,
– la présentation de l’ouvrage de Thierry Lefebvre, François Mitterrand pirate des ondes.

In memoriam

Nous avons la tristesse d’apprendre la disparition de Frédéric Lemonde, ancien étudiant de notre DESS CISTEM (Communication et information scientifiques, techniques et médicales).

Nos pensées accompagnent sa famille et ses proches.

Baudouin Jurdant, qui dirigeait le DESS quand Frédéric était étudiant, lui rend hommage sur son blog. Thierry Lefebvre également.

L’Octopus

Nous avons le plaisir de vous annoncer la sortie du premier numéro du journal étudiant l’Octopus. Il sera disponible dès le 27 novembre sur le campus Rive Gauche de l’Université Paris Diderot.

L’histoire de l’Octopus a commencé avec celle de la promotion 2017-2019 du Master Journalisme, Communication et Culture Scientifiques de l’Université Paris Diderot. Nous venions tous d’horizons différents, avec nos envies, nos parcours, nos rêves, nos appréhensions, nos projets… Nos pas nous ont guidés vers cette formation, à la croisée de tous les chemins que peuvent prendre la connaissance, celle qui fédère l’amour des sciences et le partage. L’Octopus est né d’une envie, celle de s’exprimer et de raconter. Raconter la science, l’expliquer, la transmettre ; autant de choses que ce qu’elle représente dans notre société actuelle.

Il existe aussi car nous souhaitions trouver un endroit à nous et, peut être, amener nos lecteurs à élargir leurs champs de vision.

Chaque mois, nous choisissons un thème et nous le déclinons sous toutes les nuances qui composent notre équipe de rédacteurs. D’ailleurs, les rédacteurs, qui sont-ils ? Ce sont des physiciens, des biologistes, des géologues, des géographes et également, qui veut. Il est ouvert à la participation de tout étudiant de l’Université Paris Diderot qui souhaiterait, à son tour, partager ses passions et ses intérêts.

Pour notre premier numéro, nous avons choisi de vous parler du café. Nous vous invitons à voyager des plantations brésiliennes jusqu’à nos tasses en faisant un détour par l’ISS, à découvrir les effets du café sur notre organisme, sa place dans le monde, ses curiosités…

Une version numérique du journal est mise en ligne sur le site de l’association Boîte à Médias (https://boiteamedias.wordpress.com).

Enfin, cette histoire n’aurait pas pu être racontée s’il n’y avait pas eu l’association Boîte à Médias, le soutien financier du Fond de Solidarité et de Développement des Initiatives Étudiantes, l’imprimerie de l’Université Paris Diderot, nos professeurs et surtout vous qui lisez ces lignes.

L’histoire de l’Octopus est encore à écrire et l’aventure, aussi belle et téméraire soit-elle, est à tenter.