Cécile De Bary

cdebaryMaîtresse de conférences
Responsable de la licence Enseignement, Information et Communication Scientifiques (L3 EICS)
cecile.debary@univ-paris-diderot.fr

Diplômée de Sciences-Po, agrégée de lettres modernes, j’ai enseigné dix ans dans le secondaire, en collège et en lycée, après avoir travaillé dans la presse et l’édition. J’ai ensuite enseigné à l’université, d’abord à Nice, où mes enseignements portaient sur l’édition électronique, la théorie de la fiction comme les relations entre le cinéma et la littérature. J’y animais également de nombreux ateliers d’écriture, de la première année de licence jusqu’en Master 2. J’ai ensuite rejoint l’équipe de Science & Médias, à l’université Paris Diderot.
J’ai effectué une thèse consacrée à l’image, l’imagination et l’imaginaire dans l’œuvre de Georges Perec. Mes recherches portent sur l’Oulipo, le roman depuis la seconde moitié du XXe siècle, les relations texte-image, l’édition électronique.

 

Responsabilités

Depuis 2011 : Membre suppléant du Conseil national des Universités, 9e section.

Depuis 2011 : Responsable de la licence pluri-disciplinaire EICS, université Paris Diderot-Paris 7.

2009-2013 : Participation au jury du CAPES de Lettres modernes : correction de l’épreuve de Composition française.

Depuis 2011 : Membre du comité de lecture de la revue Itinéraires, littérature, textes, culture (Cénel, université Paris XII).

Depuis 2003 : Membre du comité de lecture de la revue Formules.

Depuis 1999 : Membre du conseil d’administration de l’association Georges Perec et du comité de rédaction des Cahiers Georges Perec.

1997-1999 : Secrétaire de l’association Georges Perec.

 

Direction de dossier ou de numéro de revue

Itinéraires, LTC, vol. 1, La Fiction aujourd’hui, avril 2013.

« Jean-Patrick Manchette, un auteur hors série ? », Temps noir, no 11, mai 2008, p. 153-222.

Cahiers Georges Perec, no 9, Le Cinématographe, 2006.

 

Articles dans des revues avec comité de lecture

« Usages de la notion de représentation », LHT (Littérature, Histoire, Théorie), no 10, L’Aventure poétique, 17 décembre 2012, http://www.fabula.org/lht/10/index.php?id=460 (site Fabula).

« Les listes oulipiennes », Poétique, no 168, novembre 2011, p. 415-429.

« Georges Perec et Valérie Mrejen », Cahiers Georges Perec, no 11, Filiations perecquiennes, 2011, p. 85-96.

« L’hyperréalisme n’est qu’un mot », Cahiers Georges Perec, no 10, Perec et l’art contemporain, 2010, p. 83-90.

« Entre contraintes et protocoles : Édouard Levé », Formules, revue des littératures à contraintes, no 13, Forme & Informe dans la création moderne contemporaine (actes du colloque international de Cerisy de 2008), 2009, p. 83-95.

« Récits d’Ellis Island (Georges Perec). Des récits contestés », Cahiers de narratologie, no 16, Images et récits, les limites du récit, dir. Jean-Paul Aubert, 25 mai 2009, http://narratologie.revues.org/942.

« L’écriture fictionnelle de la mémoire chez Frédéric Jacques Temple », Loxias, no 21, 10 juin 2008. Réédité avec quelques modifications dans La Licorne, no 93, Frédéric Jacques Temple, l’aventure de vivre, juillet 2010, p. 143-155.

« Quand l’idée (fixe) se met « à table » : Claudian ou la prose en délire », Cahiers de narratologie, no 14, Prose d’idées : formes et savoirs, dir. Marie-Laure Acquier, 29 février 2008, http://narratologie.revues.org/572.

« Le réel contraint », Poétique, no 144, novembre 2005, p. 481-489.

Reprise partielle de l’exposé au séminaire Perec, le 22 novembre 2003.

« L’intervention du vrai dans le pacte fictionnel : les invraisemblances de Raymond Queneau », Revue des Sciences humaines, no 280, Le Vrai et le Vraisemblable, rhétorique et poétique, dir. Yves Le Bozec, octobre 2005, p. 117-130.

« Le palindrome a-t-il un sens ? », Formules, revue des littératures à contraintes, no 9, Recherches visuelles en littérature, 2005, p. 49-58.

« Georges Polti, ou l’anticipation du théâtre potentiel », Poétique, no 138, avril 2004, p. 183-192.

« L’image pré-texte », Agora, revue d’études littéraires (Cluj, Roumanie), no 4, Perec – aujourd’hui, juillet 2002, p. 98-130.

Reprise de la communication de 1999 au séminaire Perec.

« Contre une littérature réaliste ? », Formules, no 6, Georges Perec et le renouveau des contraintes, 2002, p. 69-84.

« Une mémoire fabuleuse ? De l’Histoire à l’histoire », actes du colloque international Georges Perec et l’Histoire (université de Copenhague, 30 avril-1er mai 1998), Études romanes, no 46, 2000, p. 9-20.

 

Communications (sélection)

« Poétique de l’Oulipo ou poétique des Oulipiens ? », colloque international Oulipo@50 (l’Oulipo à 50 ans), University at Buffalo (SUNY, USA) et Arcades/Formules, 5-8 octobre 2011. Actes parus dans la revue Formules.

« Le produit littéraire a-t-il sa place sur internet ? L’exemple des sites d’auteurs », dans Le Livre « produit culturel ? », dir. Gilles Polizzi et Anne Réach-Ngô, Orizons, 2012, p. 317-331.

« Tant d’histoire pour quelques calembours », dans La France des écrivains : éclats d’un mythe (1945-2005), actes du colloque international « La France » : les avatars d’un mythe littéraire au cours du second demi-siècle (CÉRACC, UMR 7171, Écritures de la modernité, université Paris III, 22-24 octobre 2009), dir. Marie-Odile André, Marc Dambre et Michel P. Schmitt, Presses de la Sorbonne nouvelle, 2011, p. 161-170.

« Les lettres de Perec », dans Le Pied de la lettre : créativité et littérature potentielle, dir. Hermes Salceda, et Jean-Jacques Thomas, actes du colloque international de l’université de Vigo (Espagne, 22-24 avril 2009), New Orleans (USA), Presses universitaires du Nouveau Monde, 2010, p. 55-63.

Exposé auprès du séminaire de jeunes chercheurs De la didactique à la dialectique : nouvelles perspectives pour l’étude des formes narratives (xxe s.), CÉRACC, Paris III : « Des formes narratives à leurs effets », 27 février 2004. Actes parus dans Les Cahiers du CÉRACC, no 4, Synthèses, décembre 2009.

« Georges Perec et le cinéma », VIIIe forum sur l’Actualité de la langue française, La Langue au cinéma, CIÉP (Centre international d’études pédagogiques), Sorbonne, 12 et 13 décembre 2006. (Enregistrement en ligne, http://www.ciep.fr/forums/2006/index.php).

« Reconnaissez-vous l’héritage de Queneau ? Perec et l’Oulipien que tout le monde connaît », dans Connaissez-vous Queneau ? (actes du colloque international dirigé par Hela Ouardi et Marie-Noëlle Campana, Institut supérieur des sciences humaines, université Tunis-El Manar, 11-13 décembre 2003), Tunis/Dijon, Académie Beït al-Hikma/Presses universitaires de Dijon, 2007, p. 39-51.

« Le jeu, métaphore du texte énigmatique perecquien », dans Écrire l’énigme (actes du colloque international « Le mystère dans les lettres », formes contemporaines de l’énigme, université Paris IV-Sorbonne, 28-30 septembre 2006), dir. Christelle Reggiani et Bernard Magné, PUPS (Presses de l’université Paris-Sorbonne), coll. « Travaux de stylistique et de linguistique françaises : Bibliothèque des styles », 2007, p. 305-315.

« Y a-t-il un trait numérique ? Quelques exemples poétiques », dans Le Trait, de la lettre à la figure (actes du colloque international dirigé par Béatrice Bonhomme, Micéala Symington et Sylvie Ballestra-Puech, université de Nice, 21 mars-2 avril 2005), L’Harmattan, vol. I, 2007, p. 99-112.

« La mosaïque comme métaphore : un avatar de l’ut pictura poesis ? », dans L’Œuvre en morceaux, esthétiques de la mosaïque, dir. Livio Belloï et Michel Delville (actes du colloque international Mosaïques consacré au livre de Lucien Dällenbach, Centre interdisciplinaire de poétique appliquée, université de Liège, Belgique, octobre 2004), Bruxelles, Les Impressions nouvelles, 2006, p. 132-143.

« Perec, lecteur de Jules Verne », dans Jules Verne cent ans après, actes du colloque de Cerisy (2-12 août 2004), colloque international, dir. Jean-Pierre Picot et Christian Robin, Rennes, Terre de Brume, 2004, p. 413-428.

« L’arbitraire de la contrainte : du sens chez Perec », dans Le Goût de la forme en littérature : actes du colloque international de Cerisy Écritures et Lectures à contraintes, 14-21 août 2001, Noésis, coll. « Formules », 2004, p. 139-153.

« Il faut encore une fois partir de l’image du puzzle », actes du colloque international L’Œuvre de Georges Perec, réception et mythisation (université Mohammed-V de Rabat, 1er-3 novembre 2000), Cahiers de l’Association marocaine de littérature générale et comparée, no 4 (Publications de la faculté des Lettres et des sciences humaines, série « Colloques et séminaires »), 2002, p. 79-93.

« Les glaces gravées », actes du colloque international Perec et l’Image (université Stendhal de Grenoble, 16-18 janvier 1998), Le Cabinet d’amateur, no 7-8, 1998, p. 41-46.

Colloque international « en ligne » Frontières de la fiction, sur le site Fabula, 1999, http://www.fabula.org/forum/colloque99.php). Communication : « Le trompe-l’œil : image usée d’un usage perecquien de la fiction ».

 

Share