Currently browsing

septembre 2013

Eau secours – Controverse scientifique 2013

Ne ratez pas le spectacle de l’UE ateliers des controverses !

ControverseScientifique2013_2Les étudiantes et étudiants de première année du master journalisme scientifique recherchent les articles scientifiques, les ouvrages et les documents permettant de mettre en lumière les résultats et les controverses sur une question scientifique. Ils créent des personnages et écrivent une pièce traitant de cette (ces) problématique(s). La finalité de l’UE est une représentation théâtrale, tout public.
Cette année, le thème choisi correspond au thème régional de la « Fête de la science » : les états de l’eau. Le projet a été proposé dans ce cadre et validé dans le programme de l’Université.
La représentation aura lieu au Réfectoire des Cordeliers, 15 rue de l’école de médecine, 75006 à 20h. Un pot sera offert à l’issue de la représentation !
L’entrée est libre, dans la limite des places disponibles !

Frédéric Tournier

Share

Circulation des théories de la communication

Programme financé par l’ISC, CNRS, sur la circulation des théories de la communication, la vulgarisation des modèles des sciences sociales et le développement d’une ingénierie des communications sociales, mené avec le GRIPIC Celsa (Paris 4) et Labsic (Paris 13), 2013 (Joëlle Le Marec, Laurence Salvator)

Share

Les métamorphoses de Tho-Radia : Paris-Vichy

Parution du nouveau livre de Thierry Lefebvre et Cécile Raynal

ThoRadia_Couv_400
Lancée en 1933 par un pharmacien astucieux, avec le concours d’un médecin homonyme des Curie et d’une société franco-suisse, la crème au radium Tho-Radia connut un franc succès. Commercialisée jusqu’à la fin des années soixante, son histoire fut mouvementée : affaire Stavisky, réglementation des matières radioactives, exode à Vichy au tout début de la Seconde Guerre mondiale et tentative de spoliation empêchée par la légation suisse.

Ses campagnes publicitaires l’ont rendue mythique.

À lire aussi : l’article de Cécile Raynal dans Pour la science.

Share